Les conseils de nos experts

Faire face aux arrêts de fermentation

le 13/09/2018 12:00 par /

Qu’est-ce qu’un arrêt de fermentation ?

En fin de fermentation, un vin est considéré comme sec s’il contient moins de 4g/L de sucres réducteurs (glucose+fructose). Lorsque la concentration en sucres résiduels est supérieure à cette valeur et que la densité ne diminue plus pendant 24 à 48h, on parle d’arrêt de fermentation.

Dans certains cas, la fermentation continue mais s’avère bien plus lente que la normale (> 4 semaines) : on parle alors de fermentation languissante.

Vendanges 2018 : Acidité recherchée tous azimuts

le 06/09/2018 12:00 par Guillaume COMTE /

Cette année, la vendange révèle une hétérogénéité de maturité des raisins sur tous cépages et toutes régions confondues. De plus, on observe un blocage de la maturité de certaines grappes, probablement inhérent aux conditions climatiques d’humidité du printemps et aux attaques répétées de Mildiou. De ce blocage, résulte des acidités faibles, défavorables à la fraicheur du millésime.

Vinifier les vins bourguignons

le 20/08/2018 12:00 par /

Vinextase Œnologie vous propose une sélection de produits répondant à vos exigences et celles des prochains millésimes bourguignons.

L’apport tannique en œnologie

le 21/03/2018 12:00 par Guillaume COMTE / Tanins

Les composés phénoliques jouent sur l’effet structurant et la qualité organoleptique des vins. Ces derniers se retrouvent naturellement dans le raisin (pépin et pellicule) ou à partir d’extrait de bois mais peuvent aussi être ajouté en supplément lors des différentes phases de la vinification (fermentation et élevage) des moûts blancs, rouges ou rosés.

Les nouveaux clarifiants, une alternative valable aux produits traditionnels ?

le 22/12/2016 08:00 par Federica CARTA / Collage

Les nouvelles exigences des consommateurs, les tendances alimentaires (végétarien et végétalien) et les nouvelles intolérances alimentaires (cœliaque ou allergies dues aux dérivés du lait) imposent de plus en plus de garanties en terme de sécurité alimentaire. 

Des Malos faciles pour le millésime 2016 sur Bordeaux ?

le 08/11/2016 17:00 par Federica CARTA / Bactéries

Avec le climat  très clément de septembre, le  stress hydrique a bloqué certaines maturités des vendanges tardives : 2016, un millésime très particulier. Certaines valeurs d’acide malique sont très faibles (1 g/l avant FML…le manque de substrat peu rendre les FML difficiles. Ci-après, nous vous proposons quelques options d’ensemencement selon l’objectif que vous recherchez ou selon vos conditions de vinification.

Enzymage

Impact d’un double enzymage en vinification préfermentaire à chaud

le 26/09/2016 17:00 par Federica CARTA / Enzyme

Si les premières études sur les conséquences du changement climatique montrent que le réchauffement a globalement favorisé la qualité du vin dans certaines régions, la poursuite de ce réchauffement peut devenir problématique, avec des soucis d’accès à l’eau en cas de sécheresse, le développement de maladies émergentes, ou encore l’érosion des sols du fait d’évènements orageux violents. 

Concerto

Désalcoolisation des moûts/vins grâce à une solution bio technologique, c’est possible grâce à CONCERTO de CHR Hansen

le 05/09/2016 17:00 par Federica CARTA / Préparation de la Vendange

CHR Hansen vient de recevoir le prix ‘Innovation + Quality (IQ) – Napa Valley, Californie USA’ pour la première solution biotechnologique pour la désalcoolisation des moûts/vins grâce à la levure ConcertoTM

La bioprotection

le 31/08/2015 16:45 par Laurence MATHIEU-ANTOLIN / Bactéries

La bioprotection via la gamme de biotechnologies Chr. Hansen Viniflora® (3 souches de levures non Saccharomyces, cinq souches de bactéries de type oenoccocus oeni et une souche lactobacille plantarum) est préconisée comme outils préventifs contre les différents problèmes que pose la contamination microbienne pour le vin.

Claritosan : Clarification en flottation

le 31/08/2015 16:40 par Federica CARTA / Collage

En décembre 2010, l’Union Européenne a autorisé en œnologie deux produits obtenus par la chitine : le chitosane et la chitine-glucane d’origine fongique.
La chitine est le biopolymère le plus abondant sur Terre après la cellulose : on en trouve dans les champignons et les algues, chez les insectes et crustacés, dans les mollusques et même dans certains fossiles.